Jijé - Joseph Gillain

Joseph Gillain, peintre


Joseph Gillain s'intéresse dès son plus jeune âge à la peinture. Dès 11 ans, ses premières oeuvres, principalement des aquarelles, sont consacrées à la nature environnante, au gré de ses déplacements et de son temps libre. A partir de 16 ans, probablement captivé par les expressions de visages caractérisés par des non-dits, il va réaliser quelques portraits à l'huile remarquables par le sérieux et la concentration de ses modèles. A la même époque, Joseph Gillain suit des cours du soir donnés par le peintre Leon Van den Houten avec lequel il s'initiera au fauvisme et à l'impressionnisme. Si la première période artistique (1925-1940) du peintre Gillain peut être qualifiée d'académique, au sortir de la guerre il exprimera sa sensibilité à travers une influence très marquée par l'impressionnisme. Très curieux de techniques picturales, il s'initiera à la peinture au couteau.
Viennent ensuite les déplacements (Etats-Unis, Mexique, France) où l'artiste va modifier sa palette. Il peindra des natures mortes, des paysages, des marines, aux couleurs vives et chatoyantes, aux lumières exquises propres aux contrées ensoleillées.
On sent dans son oeuvre cette volonté de se détacher des contrastes d'ombres et de lumières qui l'occupent tous les matins sur sa planche à dessin. Joseph Gillain expose et vend ses oeuvres dans des galeries à Bruxelles (1971), Dinant (1972), Draveil (1973), Madrid (1974) et Liège (1975). Il laisse à son décès un patrimoine de près de cinq cent toiles...

Entrez dans notre galerie...

Reconnaissez-vous ces paysages? Si oui, merci de nous aider à les localiser!

 
Aquarelle sans titre (1938)    Sans titre