Jijé - Joseph Gillain

1958-1966

1958 – 1962

Après l'intermède Line, Jijé emmène Jerry Spring dans le nord des États-Unis, sur l’Okanoah River entre le Fort Juniper et le "Fort Redstone" (Spirou octobre 1958 à mars 1959). Dans ce huitième album, Jijé construit ses planches en quatre strips (au lieu de trois), technique qui nécessite une composition plus complexe pour l'auteur. Le résultat n'en est pas moins toujours aussi dynamique. Il enchaîne sur la biographie de "Charles de Foucauld", style graphique dans lequel il est passé maître. Cette histoire, tout empreinte d'humanisme cher à l'auteur, sera publiée dans Spirou d'avril à septembre 1959 durant la guerre d'Algérie. Jijé entame une nouvelle histoire de Valhardi, toujours avec Philip, qui démarre dans les calanques de Cassis et conduit le héros à travers le monde à la poursuite de faux-monnayeurs. "Le Secret de Neptune" paraîtra dans Spirou de septembre 1959 à janvier 1960.

En 1958, Jean Giraud, Jean-Claude Mézières et Patrick Mallet (Pat Mallet), tous trois nés en 1938 et ayant fait l'École des Arts appliqués à Paris, vont montrer leurs dessins à Jijé. Ils sont impressionnés de se trouver en face du maître, dont ils vénèrent le travail sur Jerry Spring. Jijé les encourage à continuer; ils publieront leurs premières histoires dans Cœurs Vaillants et Fripounet et Marisette. Durant cette période, le trio va rester en contact avec Jijé à travers la société de communication qu'a créée son fils Benoît. Ce dernier imagine de créer un petit magazine Bonux Boy qui sera inséré dans des paquets de poudre de la marque Bonux. Plusieurs jeunes dessinateurs ou amis de Jijé vont participer à cette aventure de 1959 à 1961. Jijé y réalisera quelques histoires, dont "Fangio" et "Sitting Bull", illustrant à l’occasion plusieurs textes pédagogiques rédigés par son beau-fils, Pierre Sineux. En 1959 également, Joseph Gillain dépose les plans et brevet pour une auto à train de roues disposées en losange. Elle fera une incursion dans la série Valhardi quelques années plus tard!

En 1960, Jijé réalise une nouvelle histoire de Jerry Spring, "Le Maître de la Sierra", publiée dans Spirou de février à septembre. Durant l’été, Jean Giraud retourne à Champrosay; Jijé lui propose de travailler avec lui sur un nouvel épisode de Jerry Spring, "La Route de Coronado", qui sera publié de février à juillet 1961. Cette histoire sera mise à l'encre par Giraud, qui viendra quotidiennement chez les Gillain durant plusieurs mois. Il se perfectionnera au contact du maître qui lui apprend toutes les ficelles du métier, Jijé le considérant comme un fils et Giraud comme son père. Deux ans plus tard, Jean Giraud sera recommandé par Jijé à Jean-Michel Charlier qui vient de créer la série Fort Navajo mettant en scène le lieutenant Blueberry. Giraud s'attaque à cette série avec une virtuosité exceptionnelle; toutefois, le scénariste fera encore appel au maître pour assurer deux intérims lorsque Giraud part pour le Mexique. Jijé dessinera neuf planches de "Tonnerre à l'Ouest" (pl. 28 à 36 dans Pilote en juillet et août 1964) et vingt-deux planches du "Cavalier Perdu" (pl. 17 à 38 dans Pilote de juillet à septembre 1965). Jijé réalisera également la couverture du premier album de la série "Fort Navajo" (Dargaud, 3e trimestre 1965).


Toujours en 1961, Jijé fait voyager Jean Valhardi et son compagnon Gégène au Canada pour le "Rendez-Vous sur le Yukon", qui sera publié dans Spirou de juillet 1961 à avril 1962. Jijé, dorénavant, est un peu moins productif pour Spirou, car il travaille également dans l'atelier de son fils Benoît. Seront également présents dans cet atelier Guy Bara et Josse Goffin (né en 1938). Ils vont travailler à quatre sur différents projets d'affiches et sur des illustrations publicitaires. Un an plus tard, Gillain fait une tentative de dessin animé avec Guy Bara, en travaillant avec des ombres chinoises sur l'écran de cinéma d'une salle obscure tenue par une cousine de Bara à Liège. Il participe aussi à une histoire de Guy Bara, "Lulu de Paris", où il dessine les personnages féminins. Les deux compères feront encore un autre essai de dessin animé "Max et le Gorille" dans l'atelier de Bara à la rue Sans Souci à Ixelles (commune de Bruxelles).

1962 – 1966

Jijé continue sa production western en fournissant un nouvel épisode de Jerry Spring "El Zopilote", publié dans Spirou d'avril à septembre 1962. Dans cette histoire, le héros fait la connaissance de Chico, un jeune Mexicain orphelin, qui le suivra dans les aventures suivantes. On le verra donc encore dans "Pancho Hors-la-Loi" (Spirou janvier à mai 1963) et dans "Les Broncos du Montana" (Spirou août 1963 à janvier 1964). Par le truchement de son fils Benoît, Joseph Gillain va faire la rencontre de Guy Mouminoux (né en 1927). Cette rencontre sera importante pour les deux hommes, car elle sera le début d'une longue et généreuse amitié qui, malgré le décès de Jijé, est toujours présente chez son survivant. Gillain, qui aimait les plaisanteries, trouvera en Mouminoux un complice idéal dont les pitreries auront le don, à l’occasion, d'irriter Annie, l'épouse de Joseph. Complices dans la vie, ils le seront également dans le travail. Joseph propose à Guy de travailler avec lui sur un nouveau Valhardi. Mouminoux lui soumet le synopsis du "Retour de Valhardi", dont il effectue une partie des dessins, principalement les voitures. L'histoire sera publiée dans Spirou de juin à octobre 1963. Jijé s'amuse à croquer son fils Benoît en compagnie de Mouminoux dans une course sur l'autodrome de Linas Montlhéry.

L’année suivante, ils enchaînent avec "Le Grand Rush" (Spirou janvier à juin 1964), où Jijé teste son véhicule à train de roues en losange. Ils terminent leur collaboration graphique avec "Le Duel des Idoles" (Spirou février à juillet 1965). Force est d'admettre que la série a perdu aujourd’hui beaucoup de son attrait, trop liée à l’époque yé-yé et aux pitreries de Gégène. Entre les deux derniers Valhardi, Jijé dessine encore deux épisodes de Jerry Spring "Mon Ami Red Lover" (Spirou juin à septembre 1964) et "Le Loup Solitaire" (Spirou octobre à décembre 1964) qui seront réunis en un seul et même album (le scénario du deuxième récit étant à mettre au crédit de Daniel Dubois (né en 1944), historien de la culture indienne). Il faut également mentionner un bref retour de Blondin et Cirage ("Le Merveilleux Noël de Blondin et Cirage") dans un récit de cinq planches pour le Spirou n°1339 du 12 décembre 1963. En 1964, Dupuis envoie le dessinateur Herbert (Herbert Geldhof, né en 1929) chez Jijé. Ils vont animer un scénario de Charles Jadoul (né en 1942) comprenant deux épisodes d'une série africaine le "Docteur Gladstone". Le premier épisode portera le nom de la série et sera publié dans Spirou de juillet à septembre 1964, le deuxième épisode, "Zone Interdite", paraissant de novembre 1964 à février 1965. Par la suite, Herbert continuera cette série en solitaire pour quatre autres récits.


Durant l’été 1964, Jijé réalise un récit complet de six planches, "Cédric", qui paraît dans Pilote le 27 août, ce qui lui permet de se remettre au dessin humoristique. Il renouvelle l'expérience pour le Spirou n°1392 du 17 décembre 1964, dans lequel il livre un récit complet de quatre planches "Les Méchants de Noël". La même année, Jijé, en véritable touche-à-tout, va également dessiner une petite centaine d'illustrations pour un ouvrage destiné aux jeunes mamans "J'élève mon Enfant" de Laurence Pernoud (éd. Pierre Horay). Il travaille ensuite, à nouveau, avec Guy Bara sur un projet de dessin animé dont le héros est Kéké le perroquet. Après quelques semaines de dur labeur, Joseph abandonne le projet, constatant que le résultat ne représente qu’une ou deux minutes de projection.

En 1965, Jijé revient avec une nouvelle aventure de Jerry Spring "Les Vengeurs du Sonora" publiée dans Spirou de juin à novembre. Cette histoire, ainsi que les trois suivantes, ne seront éditées en album que plusieurs années plus tard, en grand format noir et blanc. Jijé fait la connaissance de Lob (Jacques Loeb 1932-1990), qui lui soumet un scénario pour la prochaine aventure de son cow-boy. Cela donne "Jerry Spring contre K.K.K.", publiée dans Spirou de janvier à juin 1966, où il évoque sans ambiguïtés le problème du racisme dans les États du Sud des États-Unis. Lob lui fournira également le scénario d’un autre récit, "Le Duel", publié dans Spirou d'octobre 1966 à mars 1967. On peut encore mentionner un essai commun avec une héroïne, "Herculena", dont Jijé réalise une ou deux planches.